"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

MAI 1917

- 1.05.1917 : Le Conseil d’État polonais exige de l'Allemagne et de 1'Autriche leur accord pour la formation d'un gouvernement polonais.
- 4.05.1917 : Belgique : censure de la presse sur le front de l'Yser.
- 4.05.1917 : Premières mutineries dans l’armée française.-
- 6.05.1917 : L'offensive de la Somme se solde pour les Alliés par un gain de 6 km sur une bande de terrain longue de 20 km.
- 11.05.1917 : Paris : ballets russes au théâtre du Châtelet. «les Contes russes» de Massine.
- 12.05.1917 : Budapest : première du ballet «Le Prince de bois» du compositeur Bela Bartok.
- 13.05.1917 : USA : le sous-marin allemand U-36 est capturé dans le port de Newport News en Virginie.
- I4.05.1917 : Italie : début de la 10ème offensive d`Isonzo. les Italiens parviennent à franchir la rivière.
- 18.05.1917 : Russie : remaniement du gouvernement provisoire. le Socialiste Alexandre Kcrenski devient ministre de la Guerre.
- 18.05.1917 : USA : loi sur le service militaire obligatoire. Sur 24 millions d'hommes âgés de 18 à 45 ans. 3 millions vont être enrôles dans l`armée.
- 18.05.1917 : Paris les ballets russes présentent  Parade ». d'Erik Satie, avec des décors de Pablo Picasso.
- I9.05.1917 : Le gouvernement russe propose aux puissances centrales une pacte sans annexion ni sanction.
- 28.05.1917 : Russie : le congres panrusse des paysans se déclare partisan de l'instauration d'une république fédérale démocratique.

NAISSANCES
- I.05.1917 : Danielle Darrieux. comédienne française.
- 29.05.1917 : John F. Kennedy. homme d’État américain († 22.11.1963)
- 31.05.1917 : Jean Rouch. ethnographe et cinéaste français.

Source : « Chroniques du XXème siècle – Larousse..

20 avril 1825 : La loi du Sacrilège

20 avril 1825 : La loi du Sacrilège
Le 20 avril 1825, le roi Charles X fait voter une loi sur le Sacrilège en croyant de la sorte « ré-christianiser la France ». Le texte condamne à mort, avec amende honorable (obligation de se repentir en public avant l’exécution) toute personne qui aurait en public profané des hosties ou les vases les contenant ! C’est du jamais vu. Cette loi, qui assimile le sacrilège à un parricide, est promulguée malgré les critiques, y compris chez les « ultra-royalistes » (Chateaubriand, Molé, Broglie…). Mais elle ne sera jamais appliquée et le successeur de Charles X l’abrogera sans attendre, le 11 octobre 1830.
Soulignons que le sacrilège (profanation d’objets sacrés) pas plus que le blasphème (insultes adressées à Dieu et à ses saints) n’ont jamais été formellement réprimées par l’Église et la monarchie au Moyen Âge.
C’est seulement à partir du XVIe siècle, avec l’émergence des États nationaux, que les gouvernants ont vu l’intérêt d’instrumentaliser ces délits d’ordre religieux à des fins personnelles ou politiques.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>