"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

AVRIL 1918

– 3. L’armée britannique traverse le Jourdain et pénètre en Palestine.
– 5. Russie : les fusiliers marins japonais débarquent à Vladivostok.
– 8. Paris est bombardée par un canon allemand d’une portée de 128 km, la «Grosse Bertha ».
– 9. Nouvelle offensive allemande dans les Flandres.
– 14. Charlie Chaplin présente son moyen métrage «Une vie de chien››.
– 16. Autriche-Hongrie : démission du comte Czernin, ministre des Affaires étrangères; le baron Burian lui succède.
– 19. Londres : lord Derby, ministre de la Guerre, est nommé ambassadeur de Grande-Bretagne à Paris. Lord Milner lui succède.
– 22. France : l`as de l’aviation allemande, Manfred von Richthoffen, est abattu au-dessus de la Somme.
– 25. Flandres : prise du mont Kcmmel par la 4° armée allemande, sous le commandement du général von Arnim.
– 26. L’Allemagne et la Russie soviétique établissent des relations diplomatiques.
– 28. Empire austro-hongrois : mort en prison de Gavrilo Princip. assassin de l’archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d’Autriche.
– 28. Paris : mort accidentelle au vélodrome d’Hiver du cycliste Louis Darragon, champion du monde en 1906, champion de France en 1907.
– 30. Le gouvernement soviétique rétablit le service militaire obligatoire.

NAISSANCES
– 23. Maurice Druon, écrivain français.
– 25. Alain .Savary. Homme politique français.
– 25. Ella Fitzgerald, chanteuse de jazz américaine.

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

20 mars 1956 : La Tunisie retrouve son indépendance

J'aime, donc je partage...

20 mars 1956 : La Tunisie retrouve son indépendance
Le 20 mars 1956, la France met fin à son protectorat sur la Tunisie.
C’est l’aboutissement des revendications menées par le Destour, un parti fondé en 1920, et plus encore le Néo-Destour, un parti indépendantiste plus radical que le précédent, fondé en 1934 par Habib Bourguiba. Celui-ci est arrêté par le résident général Jean de Hauteclocque en janvier 1953.
Là-dessus, coup de théâtre. Le 31 juillet 1954, le président du Conseil Pierre Mendès France se rend à Tunis et, par son « discours de Carthage », reconnaît l’autonomie interne de la Tunisie, premier pas vers l’indépendance. Dans le mois qui suit celle-ci, le Néo-Destour s’assure une majorité écrasante aux élections. Son chef Bourguiba, devenu le chef du gouvernement, abolit le beylicat et proclame la République le 25 juillet 1957.
 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>