"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

MAI 1918

– 2. Finlande : avec l°aide des troupes allemandes, le gouvernement chasse les gardes rouges du Sud du pays.

– 5. Centenaire de la naissance de Karl Marx, philosophe et théoricien socialiste allemand, militant du socialisme international.

– 5. Football : première finale de la Coupe de France à Pantin : l°Olympique de Pantin bat le FC Lyon par 3 buts à 0.

– 6. Paris : mise en vente de l°atelier du peintre français Edgar Degas.

– 7. Le Nicaragua déclare la guerre à l°Allemagne et à ses alliés.

– 7. Bucarest : traité de paix entre la Roumanie et les Empires centraux.

– 13. Russie : décret ordonnant la réquisition des produits agricoles.

– 15. USA : un courrier aérien est assuré entre New York et Washington. L’affranchissement d’une lettre par la poste aérienne coûte 24 cents.

– 19. Londres : attaque aérienne allemande.

– 26. Russie : la Géorgie et l’Arménie proclament leur indépendance.

– 27. Début d°une offensive allemande entre Soissons et Reims.

– 29. Les troupes allemandes prennent la ville de Soissons.

– 30. Belgique : démission de Charles de Broqueville, président du Conseil. Le roi Albert 1er fait appel à Gérard Cooreman, ancien président de la Chambre.

NAISSANCE

– 4. Kakuei Tanaka, homme politique japonais.

DECES

– 14. James Gordon Bennett, patron de presse et mécène américain (*10.5. 1841).

– 30. Gheorghi Valentinovitch Plekhanov, socialiste russe, propagandiste et écrivain, fondateur du parti social-démocrate (* 29.11.1856).

Chronique du XXe siècle – Édition Larousse

17 mars 1808 : Napoléon 1er institue les consistoires israélites

J'aime, donc je partage...

17 mars 1808 : Napoléon 1er institue les consistoires israélites

Le 17 mars 1808, Napoléon 1er institue par décret treize consistoires régionaux en vue de gérer les synagogues et les organisations israélites (les consistoires régionaux seront ramenés à sept à la chute de l’Empire en 1815). Ces consistoires sont supervisés par un Consistoire central de France, qui réunit trois grands rabbins et deux laïcs. Il est assimilable au Grand Sanhédrin traditionnel.
C’est la première tentative en France d’organiser et contrôler le culte israélite. Elle a été inspirée à l’Empereur par le souci de prévenir les pogroms et les conflits religieux, notamment en Alsace où les juifs étaient relativement nombreux et suscitaient l’ire de la population locale, notamment par leur refus de s’intégrer (la France de 1789 en compte environ 40 000 sur 26 millions d’habitants, soit environ cinq fois moins qu’aujourd’hui en proportion de la population globale).
Le décret est publié au terme d’un à deux ans de délibérations entre les représentants des communautés israélites. Ceux-ci acceptent en définitive de renoncer à la loi mosaïque (« loi de Moïse »). Ils rejettent la polygamie et la répudiation, admettent le divorce et les mariages mixtes ; ils se reconnaissent pleinement français, respectueux du Code Civil (ou Code Napoléon) et disposés à défendre le territoire national. Ils acceptent aussi les termes du décret du 20 juillet 1808, qui oblige les juifs nés après 1792 à déclarer leur identité civile, avec un nom et un prénom officiels consignés dans un registre spécial, distinct de celui des autres citoyens.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>