"Un homme n'est jamais tout à fait mort tant qu'il y a quelqu'un pour prononcer son nom" Antoine de SAINT-EXUPÉRY

Il y a Cent Ans…

- 1er février 1917 : Allemagne / début de la guerre sous-marine à outrance, sans restriction et sans avertissement, avec la mise en service de 150 sous-marins allemands.
- 3 février 1917 : Torpillage après sommation du bateau américain "Housatonic". Le président américain Woodrow Wilson, rompt les relations diplomatiques avec l'Allemagne.
- 3 février 1917 : Berlin / la crise du charbon entraîne la réglementation de la consommation de ce produit.
- 4 février 1917 : Bruxelles / création du Conseil flamand par un groupe d'activistes.
- 5 février 1917 : Rupture des relations diplomatiques entre les États-Unis et l'Autriche-Hongrie.
- 10 février 1917 : Londres / début des négociations entre l'Organisation sioniste mondiale représentée par - Chaïm Weizmann, et le gouvernement britannique en vue de l'installation d'un foyer juif de Palestine.
- 17 février 1917 : France / la Chambre vote l'attribution d'un franc par jour aux soldats des tranchées.
- 17 février 1917 : Décès d'Octave Mirbeau, écrivain français (* 16.2.1848).
- 18 février 1917 : Le commandement suprême de l'armée allemande reprend l'offensive contre la Russie.
- 19 février 1917 : Décès de Charles Émile Auguste Durand, dit Carolus Duran, peintre français (* 4.7.1837).
- 21 février 1917 : En 3 semaines, 134 bateaux alliés et non-belligérants sont coulés par les forces allemandes. C'est le premier bilan de la guerre sous-marine à outrance.
- 24 février 1917 : Méditerranée / Le navire "Dorothea", transportant des troupes britanniques est coulé par un sous-marin allemand.
- 24 Féveier1917 : Les Américains prennent connaissance du télégramme d'Arthur Zimmermann, secrétaire d’État allemand aux Affaires extérieures, qui demande au Mexique d'entrer en guerre contre les États-Unis.

Source : « Chroniques du XXe siècle – Larousse.

La terminologie en généalogie...

Que l’on soit débutant ou généalogiste averti, un jour ou l’autre, on  se trouve confronté à un mot, à une expression  qui n’évoque rien pour nous. C’est que la généalogie, comme toute technique, tout art, toute pratique, a sa propre terminologie. Il existe sur Internet de nombreuses listes de termes ou d’expressions, souvent avec une explication suffisante, mais succincte. En tentant de réaliser un lexique spécifique pour le site du CGCP , je me suis aperçu de la complexité du problème. Un tel travail n’est jamais vraiment terminé, autrement dit, il ne demande qu’à être complété, au fur et à mesure des découvertes ou interrogations des uns et des autres.

Je l’avoue bien volontiers je ne savais pas vraiment ce que l’expression abandon secret signifiait, je ne connaissais pas le mot avunculocal, je n’avais jamais entendu parler de généalogie muette, je me trompais sur la définition d’isonomie matrimoniale, je connaissais le RPR…mais pas vraiment le R.P.R., et virilocal ne me disait pas grand-chose !

Certes, il est parfaitement possible d’établir son arbre généalogique sans connaissance de ce vocabulaire particulier. Mais s’appuyer sur ce dernier pour argumenter son discours généalogique ouvre de nouvelles perspectives, de nouveaux horizons. Ajouter en regard d’un mariage où l’époux et l’épouse portent le même patrimoine qu’il s’agit là  d’un cas d’ isonomie matrimoniale vous permettra…d’épater vos lecteurs !…de briller en société !…Je plaisante bien entendu, mais au fond, appeler les choses par leur nom…n’est-ce pas faire preuve d’une maîtrise de son sujet, d’une connaissance de son art.

Le lexique que vous propose le CGCP n’est pas exhaustif, mais il se veut quelque peu différent et il ne tient qu’à vous de le rendre encore plus attractif : si vous avez un mot ou une expression nouvelle, un complément à fournir par rapport à une définition donnée, une date à ajouter…n’hésitez pas ! A vos plumes !

Et bonne lecture à ceux qui vont parcourir ce lexique…par simple curiosité ! Ne soyez pas surpris si celui-ci comporte quelques définitions évidentes pour vous : chaque jour il y a de nouveaux jeunes ou vieux  qui s’engagent dans l’aventure fabuleuse de la recherche de leurs ancêtres ; ce lexique s’adresse également à ceux-là !

Jean-Pierre Naud

NB : un exemple pour « l’entrée » généalogie muette

Généalogie muette

Titre d’un chapitre de l’ouvrage  La généalogie muette : résonance autour de la transmission en Sardaigne par Marinella Carosso (CNRS Editions –  Edition de la Maison des Sciences de l’Homme – 2006).

L’auteur écrit en début de ce chapitre :

                                               « En Sardaigne centrale, la généalogie fait partie du domaine du secret, e tsavoir garder un secret est valorisé. L’homme qui sait garder les secrets est également valorisé comme tel. Cela ne se fait pas de parler généalogie avec un étranger. »

3 commentaires pour La terminologie en généalogie…

  • avatar DIDELOT Nicole

    Bonjour Jean Pierre,
    Où trouve-t-on ce lexique sur le site du CGCP ? J’ai cherché sans succès
    Merci . Nicole du 54

    • Bonjour Nicole :

      Étant adhérente, et étant connectée comme telle sur le site CGCP , vous trouverez ce lexique :
      – Sur le site du CGCP : Bulle « mon espace » …. et, dans le menu : « Lexique de terminologie généalogique »
      – ou bien, dans la bulle « Documentations & Outils » en cliquant dessus, vous aurez dans le menu : « Lexique de terminologie généalogique »

  • avatar guillon

    Bonjour
    Maintenant je sais ce qu’est la Généalogie muette. Une proche parente dans ma famille a des ancêtres sardes, je vais donc l’instruire, si elle ne le sait déjà.
    Et merci pour cet immense travail réalisé, qui nous apporte beaucoup d’eau à notre moulin.
    Cordialement
    Joêl Guillon

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>